Culture responsable

Les échalotes sont cultivées en pleine terre. Il existe beaucoup de variétés différentes adaptées aux conditions locales. Les variétés sont sélectionnées par un sélectionneur en fonction des caractéristiques jugées importantes par le consommateur et le cultivateur. Aux Pays-Bas, la majorité des échalotes sont cultivées à partir de semences. Comparée à la méthode de culture traditionnelle, c'est-à-dire à partir de bulbilles, cette méthode permet de garantir un démarrage sans virus. Cela réduit le risque de maladies durant la culture et durant la conservation.

Les producteurs d’échalotes sélectionnés utilisent les techniques les plus modernes, comme par exemple le GPS, et visent une culture la plus responsable possible. Les exigences strictes concernant la culture sont décrites dans les protocoles, dont celles des supermarchés. Toutes les données relatives à la culture sont enregistrées pour répondre aux exigences strictes en matière de sureté alimentaire.

En ce qui concerne les échalotes issues de l’agriculture biologique, les exigences sont encore plus strictes. Cette méthode exclut toute utilisation d’engrais chimique ou de moyens de protection de culture chimique. Après le semis, les mauvaises herbes sont éliminées de façon précise, à l’aide de binettes et de brûle-herbes. Les agriculteurs biologiques possèdent des connaissances très poussées en ce qui concerne le sol, la vie du sol et la fertilité du sol. Une fois la récolte terminée, les producteurs biologiques de distinguent également par leur esprit progressiste. Pour entreposer les échalotes, ils utilisent un système de refroidissement mécanique qui permet d’allonger le plus possible la durée de la vente des échalotes bio de qualité. Les échalotes bio ne se vendent pas encore tout au long de l’année.